En plein air

Outside the studio

Le 18 janvier

Après des semaines de pluie le soleil est enfin réapparu. Je m’organise pour aller peindre en dehors de mon atelier, dans notre village de Catus.

Catus place de la poste

place de la poste.20×20 oil on board.

J’ai aimé faire cette petite peinture sur le devant de la poste. Ce sont les arbres avec leur branches hautes dorées par la lumière basse qui m’ont attirées. Je n’avais pas prévue que lorsque la lumière est aussi basse pour donner une telle couleur l’ombre s’installe et la température devient très rapidement froide, j’étais gelée!!.

J’ai commencé cette huile comme toutes les autres depuis que j’ai attaqué le daily painting: avec une sous couche de peinture encore humide. J’aime cette technique qui m’oblige à travailler de manière plus légère, plus précise et plus incisive.

J’étais intéressée par la difficulté à peindre les petites branches fines à l’aide de de mon pinceau large et souple. J’ai baissée les bras et du reprendre mon petit pinceau en poil de porc qui plus dur m’a permit de passer sous la sous couche pour arriver à ce qui me plaisait.

 

Catus

datail of trees.

 

 

19 Janvier

Catus. Plein air.

Winter fields. 30×30. Oil on canvas

L’après midi suivante malgré la pluie menacante, je recherchais un autre sujet. Du à une lumière qui passait entre les nuages les contrastes étaient très puissants.

Les peupliers dans cette lumière étaient très grisés et vraiment très difficiles à peindre, les couleurs étaient surprenantes et les verts particulièrement intrigants.

Peindre en extérieur est tellement différent de la  peinture en atelier d’après photos, c’est un challenge et une jubilation.

working-out

 

21 Janvier

Toujours aussi peu de lumière, mais pas de pluie

.J’ai fait cette peinture d’après une vue à une trentaine de mètres de la maison.

J’ai presque abandonné dès le début, me disant que c’était trop difficile

Still very little sun, but the rain held off. This was painted at the end of the lane, 30 metres from the house. I nearly gave up before I’d begun, deciding that this would be too difficult.

Au début il y avait des « patchs » de lumière qui tombaient sur les peupliers et sur le champs derrière le ruisseau. mais ensuite les nuages sont devenus plus denses et ont couvert le soleil.

L’expérience de la peinture en extérieur est vraiment un pur bonheur. étudier de cette façon me rappelle lorsque je suis arrivée dans le lot.

Continuer sur ces petits formats me permet de répondre à la lumière de façon plus directe.

Un vrai plaisir en ce moment

 

Cours de dessin Cahors.

The valley looking south. 30×30. Oil on board.

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *